Devenir Détective Privé

Un professionnel qualifié au service de la preuve:

L’exercice de l’activité de détective privé est strictement règlementé et encadré.
Pour exercer le métier d’agent de recherches privées, il faut  justifier d’une qualification professionnelle et offrir des garanties d’honorabilité, de probité et de moralité ainsi qu’un casier judiciaire exempt de toute condamnation pénale.

Selon les termes du décret n° 2005-1123 du 6 septembre 2005 relatif à la qualification professionnelle des dirigeants et à l’aptitude professionnelle des salariés des agences de recherches privées, seules les formations homologuées et inscrites au Répertoire National de la Certification Professionnelle et inscrites dans la catégorie  Code NSF 344, ainsi que le ou les Certificat(s) de Qualification Professionnelle (CQP) mis en place par la branche professionnelle permettent de devenir détective.

A ce jour, trois écoles ont reçu cette homologation:

L’Institut de Formation des Agents de Recherches de MONTPELLIER (I.F.A.R.)

L’institut se situe à Montpellier. Les intervenants de cette formation sont essentiellement des professionnels. Les candidats sont admis après examen et évaluation de leur dossier. L’IFAR propose également la formation V.A.E. (Validation des Acquis d’Expérience).

Le Centre Universitaire Vauban de NÎMES

Les candidats sont admis sur dossier. La formation est ouverte aux personnes ayant au minimum un baccalauréat plus deux années d’études. La formation dure une année. Le programme dispensé se compose de 458 heures de cours et de quatorze semaines de stage professionnel. La plupart des intervenants sont issus de la profession. Les personnes diplômées reçoivent la Licence Professionnelle « Agent de Recherches Privées ».

Le Centre de Formation Permanente à l’Université PANTHEON-ASSAS (PARIS II)

Le centre a délivré le premier diplôme d’Etat instauré en 2006 inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles sous l’intitulé « enquêtes privées » (fiche n° 4883). Les cours sont dispensés à MELUN (77). Le programme se compose de 360 heures de cours et de 400 heures de stages professionnel. Les intervenants sont des universitaires du Droit et des professionnels en exercice. La formation est ouverte sur dossier aux personnes ayant au minimum un niveau Bac +2 ou aux personnes ayant suivi la formation du diplôme université (D.U.). Les étudiants diplômés reçoivent la Licence Professionnelle Sécurité des Biens et des Personnes, mention Enquêtes Privées.

Exonération de Formation

Il existe néanmoins des cas cas d’exonération de formation pour les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) ainsi que pour les professionnels les plus anciens :

Les anciens policiers ou gendarmes :

Selon l’article L622-4 du Code de la Sécurité Intérieure, les anciens fonctionnaires de la police nationale  et les officiers ou sous-officiers de la gendarmerie « ne peuvent exercer l’activité mentionnée à l’article L 621-1 durant les cinq années suivant la date à laquelle ils ont cessé définitivement ou temporairement leurs fonctions que sous réserve d’avoir obtenu au préalable l’autorisation écrite du Ministre de l’Intérieur. Les officiers ou sous-officiers n’appartenant pas à la gendarmerie nationale qui étaient affectés dans l’un des services mentionnés par arrêté du Ministre de la Défense sont soumis aux mêmes règles. « 

Ils doivent satisfaire aux mêmes obligations de déclaration aux organismes sociaux que tout autre directeur d’agence.

Les enquêteurs privés déjà en exercice: 

Les détectives en activité depuis une période significative peuvent bénéficier aussi d’une équivalence et être exonérés de formation : pour cela ils doivent justifier, depuis le 9 septembre 2005, d’au moins 3 ans d’activité continue.

La profession a donc gagné un combat essentiel pour l’avenir : celui de la qualification et de la formation diplômante,  gage de professionnalisme et de sérieux.