Peut-on installer des micros et caméra pour surveiller son conjoint?

Divorce : l’installation de micros et de caméras au domicile conjugal est une faute grave

Pour prouver que votre conjoint vous trompe ou vous dissimule des faits: Ne faites pas tout et n’importe quoi!

Bien que l’idée d’espionner son conjoint soit très tentante, n’essayer pas de jouer les agents secrets en installant micro et caméra dans votre domicile.

En effet,  dans une décision rendue par la Cour d’Appel d’Amiens en date du 27 juin 2013, les juges ont considérés que l’installation par le mari de micros et caméras dans le domicile conjugal présente un caractère injurieux pour son épouse et constitue alors une faute grave et renouvelée imputable à ce dernier. Cette faute a été jugée de nature à rendre intolérable le maintien de la vie commune pour l’épouse ainsi espionnée.

En définitive, ce n’est pas parce que vous êtes marié que vous pouvez tout faire!

Votre conjoint, aussi fautif soit-il a le droit au respect de sa vie privée. Donc avant d’enregistrer l’une de ses conversations, l’une de vos conversations, et/ou de le filmer à son insu, prenez le temps de demander conseil à votre avocat ou de faire appel à un enquêteur sérieux qui vous apportera les preuves nécessaires à la défense de vos intérêts sans vous mettre dans une position plus qu’indélicate au regard de la loi et des dommages et intérêts que vous pourriez être alors obligé de verser…