L’adultère est de très loin la faute la plus fréquemment alléguée dans le cadre d’une procédure de divorce et notamment dans une procédure de divorce pour faute. Il se caractérise par le manquement au devoir de fidélité tel qu’il est imposé par le mariage (article 212 du Code civil) : « Les époux se doivent mutuellement fidélité, secours et assistance ».

Bien que la loi du 11 juillet 1975 ait dépénalisé l’adultère, l’obligation de fidélité demeure entre les époux et subsiste jusqu’à la dissolution du lien matrimonial, c’est-à-dire jusqu’au jour où le jugement de divorce est prononcé par le juge.

L’adultère demeure donc  toujours une faute civile s’il est justement prouvé et de ce fait peut avoir des conséquences financières non négligeables.

Dans le cadre d’une procédure de divorce, vous devez apporter la preuve de ce que vous avancez. En droit français, la preuve est libre. Vous pourrez ainsi la rapporter par tout moyen, que vous soyez défendeur ou demandeur.

C’est dans le cadre d’une procédure de divorce que le recours à nos services d’enquêteur se révèle le plus fréquent.

Faire appel à nos services de détective dans ces conditions peut être un gage de réussite de votre divorce.

Rappel : Tant que le divorce n’est pas prononcé, les époux restent mariés et doivent respecter les droits et obligations du mariage.

Exemple : Votre procédure de divorce est engagée, votre conjoint est autorisé par le juge à quitter le domicile conjugal et vous le soupçonnez d’avoir quelqu’un d’autre, et vous souhaiteriez finalement partir sur le terrain du divorce pour faute, ou le prouver pour entamer une négociation plus avantageuse : l’aide d’un détective vous sera indispensable.